Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saveur indienne métisse

Cuisine inspirée et nourriture spirituelle : un blog pour partager avec vous mes recettes culinaires inspirées par mes origines indiennes et mes voyages. J'essaie de démystifier les préparations sophistiquées pour les rendre accessible à tous. Merci pour vos suggestions. Djodi "Tout ce qui n'est pas partagé est perdu pour toujours" Rabindranath TAGORE, poète indien

STAGE CHEZ ISHA YOGA À COIMBATORE INDE 6

STAGE CHEZ ISHA YOGA À COIMBATORE INDE 6

Jour 15 suite 

Achetez quelques fruits secs (figue, datte, amande, cajou) pour palier en cas de fringale entre les deux repas quotidiens et buvez que de l'eau minérale, c'était mon erreur ! 

Ce matin, je me suis réveillée avec de la fièvre et courbatures. Je me suis douchée et suis allée au cours, mais je ne tenais même pas assise donc j'ai demandé à retourner m'allonger dans ma chambre. En plus de la moralisation habituelle, la prof m'a dit "même si je ne me sentais pas bien, je devais rester couchée dans la salle de cours et qu'en cas d'absence répétée elle serait obligée de mettre fin à mon enseignement" ! J'ai financé mon stage et pas le contraire. D'ailleurs, j'ai souvent ressenti qu'on leur était redevable de la générosité de leur enseignement, alors que la prestation a été monnayée, aussi spirituelle soit-elle !

Je lui ai répondu "soit, j'arrête le stage, c'est ma santé qui prime et je n'ai pas payé une chambre (le double du prix de la formation) pour rester couchée à même le sol". Sur ce, je suis rentrée me coucher dans mon lit avec un antipyrétique. Mais je regrette de ne pas avoir pris mon billet retour à cet instant, ça m'aurait épargné bien des soucis !

Comme je me suis sentie un peu mieux le soir, j'ai décidé de participer à la cérémonie de Bhuta shuddhi qui consiste à purifier les cinq éléments du corps par un rituel yogique. La prof n'avait pas digéré que je lui ai "désobéi" ce matin, elle voulait m'exclure mais sa consoeur est intervenue en "grande soeur" et m'a autorisée à rester ! 

Au fur et à mesure du rituel, certains participants sont rentrés en transe : hurler, pleurer, se frapper, rouler par terre, c'était impressionnant !  Les encadrants essayaient de les calmer, apparemment c'était prévisible pour eux ! Moi j'étais mal à l'aise, en plus il y avait un cameraman qui filmait la scène, donc je suis sortie de la pièce !

Dehors, j'ai croisé une collègue, une jeune médecin américaine d'origine indienne, qui était aussi choquée que moi de la scène, on en a longuement discuté une bonne partie de la nuit, sans trouver d'explication à cette séance d'hystérie collective ! Cela m'a rassurée que je n'étais pas la seule à me poser des questions, au fil des jours les langues se sont déliées ! 

Le lendemain, il y avait la queue pour acheter le "package purification", leurs petits ustensiles vendus à un tarif préférentiel pour les stagiaires ! Dans l'enceinte de l'ashram, beaucoup de stands commercialisent des articles souvenirs et produits alimentaires estampillés de la fondation, mais aussi articles ésotériques pour tous les budgets ! Marketing réussi car business florissant !

STAGE CHEZ ISHA YOGA À COIMBATORE INDE 6

Jour 16

C'était le début de l'épidémie de gastro dans le stage ! Plusieurs dizaines de participants étaient allongés dans le fond de la salle, les grands gaillards occidentaux couraient avec leur rouleau de papier toilette en plein cours :) Au réfectoire, il y avait des rangées rien que pour les malades avec un régime approprié, la moitié des participants circulait avec une mine déconfite !

Apparemment, les participants locaux résistaient mieux à cette crise, leur organisme est probablement mieux armé contre les microbes du pays.

Je n'ai plus jamais remis les pieds dans la salle de cours, car je n'étais plus en état de faire du yoga... Et plus tard j'ai compris que mon corps ne voulait plus coopérer parce qu'il ne voulait plus y rester et ça s'est traduit une fois de plus par la maladie !

Jour 17

J'ai été contaminée à mon tour : je ne pouvais rien garder dans l'estomac depuis 2 jours, tout sortait en suivant. 

Donc je me suis décidée à aller consulter le médecin de l'ashram, une quinqua sympathique qui m'a donné des antibiotiques en me disant qu'il fallait laisser sortir tout ce qui était impur (eh oui, je n'avais pas fait le rapprochement avec la cérémonie de purification) ! 

Quand je lui ai demandé des explications sur l'épidémie de gastro, elle soupçonnait l'eau potable stockée qui aurait pu être contaminée par les inondations de ces derniers jours, ils l'auraient envoyée pour analyses. Mais je n'ai jamais su vraiment pourquoi ?

Jour 18

Mes deux colocs étaient malades à leur tour, l'ambiance était glauque dans la chambre ! Une collègue nous emmena un peu à manger mais je ne pouvais rien avaler, nauséeuse !

Au fil des jours, je me suis sensiblement affaiblie, mes jambes tremblaient quand je me mettais debout. Moi qui avait rarement la tourista quand je voyageais, je ne comprenais pas pourquoi ma gastro se prolongeait sur une si longue période !

Je suis retournée voir le médecin qui me trouvait déshydratée et envisageait de me mettre sous perfusion (d'ailleurs c'était le cas de certains participants qui étaient alités à la clinique). J'ai refusé, c'était le déclic, il était temps que je rentre chez moi ! J'ai appelé mon conjoint pour qu'il avance mon retour (j'étais censée partir une semaine plus tard) et prévienne les assurances de mon état de santé.

Jour 19

Comme la toubib était réticente de me laisser repartir dans cet état, il a fallu que le médecin de mon assureur lui téléphone pour qu'elle accepte. D'ailleurs je l'ai remercié, à mon retour, ainsi que l'équipe pour leur réactivité, car en deux jours ils ont organisé mon rapatriement sanitaire dans les moindres détails. 

Heureusement, les fruits secs m'ont nourrie pendant la disette ! Les antidiarrhéiques et les solutions buvables de réhydratation commençaient à faire leur effet. J'ai rassemblé mes affaires et boucler ma valise, laissant tout le superflu sur place !

Ce soir, les proches collègues avaient organisé un dîner d'adieu, en petit comité dans le restaurant extérieur, j'ai réussi à avaler un peu de riz bouilli. ça m'attristait de les quitter on avait partagé beaucoup de choses ensemble, des liens amicaux s'étaient créés...

Jour 20  C'était le jour du départ !

A suivre, dernier épisode : bilan de la prestation

STAGE CHEZ ISHA YOGA À COIMBATORE INDE 6

A votre attention

Je n'écris pas ces articles dans le but de promouvoir ou discréditer Isha yoga. Je relate juste mon vécu pendant mon stage de hatha yoga de mai 2014, car il n'y a pas de feed back à ce sujet sur le net en français. Cela permettrait aux futurs stagiaires francophones de se faire une idée du contenu et de l'environnement, même si les ressentis peuvent être différents d'une personne à l'autre ou d'un stage à l'autre. Tout dépend ce qu'on va y chercher, mais tout n'est pas que béatitude comme véhiculée dans leurs vidéos promotionnelles !

Cet été (août 2016), il y a eu beaucoup de controverses sur cette fondation : plaintes pour des motifs accablants, plusieurs perquisitions de la police dans leur enceinte, procès en cours... L'affaire a été relayée par les médias nationaux (vidéos sur youtube), je vous invite à bien vous documenter avant de vous engager et sur place faire appel à votre sens de discernement. Djodi

Les autres épisodes
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/12/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-7
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/11/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-6.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/10/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-5.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/08/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-4.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/07/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-3.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/06/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-2.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/04/stage-isha-yoga-coimbatore-inde-partie-1.html

Une réflexion personnelle sur les religions (le karma) et la culpabilité qu'elles engendrent
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/06/karma-religions-et-culpabilite.html

Je réponds à vos interrogations par la messagerie privée, via le formulaire de contact. Merci de partager aussi votre expérience, vos commentaires ne seront pas publiés, sauf si c'est votre souhait. http://www.saveurindiennemetisse.com/yoga-une-route-vers-soi.html

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Djodi

Native de Pondichéry (Inde), mes préférences culinaires tendent vers les plats de mon enfance métissés avec ceux des pays visités. J'ai créé ce blog pas seulement pour partager sur la cuisine et l'épanouissement de soi mais aussi pour relier les gens entre eux, amener à réfléchir les uns et les autres sur des sujets dont ils ne se seraient jamais intéressés, les ouvrir à de nouveaux horizons, bref si je peux aider les autres à avancer aussi... ! Merci pour vos commentaires. Djodi
Voir le profil de Djodi sur le portail Overblog

Commenter cet article