Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saveur indienne métisse

Cuisine inspirée et nourriture spirituelle : un blog pour partager avec vous mes recettes culinaires inspirées par mes origines indiennes et mes voyages. J'essaie de démystifier les préparations sophistiquées pour les rendre accessible à tous. Merci pour vos suggestions. Djodi "Tout ce qui n'est pas partagé est perdu pour toujours" Rabindranath TAGORE, poète indien

Stage chez Isha yoga à Coimbatore Inde 5

Stage chez Isha yoga à Coimbatore Inde 5

Jour 9

Déjà à la moitié du stage ! Le rythme s'est accéléré et les postures de plus en plus acrobatiques : la grenouille (accroupi, le corps soulevé du sol en équilibre sur les bras), le paon (le corps parallèle au sol soutenu que par les bras)... la moitié de la salle n'a fait que regarder comme moi, même parmi les hommes ! Certains se sont blessés, comme ma voisine de tapis, en faisant la posture inversée, elle est tombée sur le dos et n'a pu continuer le stage qu'en restant assise à observer sans pouvoir y participer ! J'avais mal pour elle.

Jour 10

C'était le Bouddha pournima, jour de pleine lune où Bouddha a atteint l'illumination, à cette occasion il y avait un satsang en son honneur, suivi de cantiques accompagnées de musiciens. Fait déroutant : la prof de yoga est rentrée en transe, elle se tortillait en sifflant comme un serpent ??

Ce matin même, je lui ai posé des questions concernant la Kundalini, elle a feint de ne pas comprendre "les désagréments énergétiques" que j'ai eu suite à la pratique du shambavi maha mudra (voir épisode 1). J'ai compris que ça l'indisposait, mais pourquoi ?

Inoubliable, le délicieux pongal (riz au lait sucré) servi à la fin de la cérémonie. La nourriture était goûteuse, équilibrée et à volonté pendant toute la durée de la formation. D'ailleurs, mon ventre s'était arrondi (pas pour la bonne cause), mais tout allait fondre avant de quitter l'Inde...

Jour 11

On a démarré l'Angamardhana : la partie fitness du yoga, c'est cardio ! J'étais frustrée de regarder les autres transpirer, car ma cheville me limitait dans mes mouvements.

J'ai apprécié les séances de coaching entre collègues : quand la première effectuait les postures, la seconde l'observait et corrigeait, et on inversait les rôles. C'était important d'être corrigé (nombre insuffisants de moniteurs par rapport au nombre de stagiaires) car on effectuait les postures les yeux fermés, même si on pensait bien faire en réalité ça ne l'était pas.

Il y avait une bonne ambiance entre nous, on partageait nos vécus, nos espoirs, nos moments de doute... J'ai amélioré mon anglais sur place tellement il y avait de nationalités différentes.

Une journée type de stage ressemblait à ça  https://www.youtube.com/watch?v=WoZ3mvz8K1k

Stage chez Isha yoga à Coimbatore Inde 5Stage chez Isha yoga à Coimbatore Inde 5
Stage chez Isha yoga à Coimbatore Inde 5Stage chez Isha yoga à Coimbatore Inde 5

Jour 12

J'ai passé la nuit à me gratter : des plaques rouges sont apparues sur tout le corps, c'était impressionnant ! Je ne sais pas si c'était dû à une piqûre d'insecte ou le karounaï kijangou (le yam, variété de patate) que j'ai mangé la veille. J'ai passé une nuit blanche !

Jour 13

Comme je n'avais pas fermé l’œil de la nuit, je me suis endormie le matin quand j'ai entendu quelqu'un frapper et rentrer dans ma chambre : c'était une des yogis qui m'a demandé de la suivre en cours, malgré que je lui ai expliqué mon absence. Je me suis douchée pour aller m'écrouler sur mon tapis de yoga, visiblement elle ne m'a pas crue car elle était restée à côté de moi le temps que j'avale mon cachet anti-histaminique !

C'était le même traitement pour tous, les stagiaires même malades avaient pour obligation de rester dans la salle de cours, sous prétexte de ne pas louper les instructions, comme si on était en état d'assimiler quoi que ce soit quand on avait de la fièvre. On nous infantilisait encore (lire épisode 4) !

Mais les jours à venir allaient être riche en évènements avec une épidémie de gastro généralisée dans un groupe de 400 personnes ! Je vous laisse imaginer...  

Jour 14

On était dimanche, l'enceinte était bondée de pèlerins et de longues files d'attentes devant les temples, il y régnait une joyeuse cacophonie avec familles et enfants, la vie !

Je me sentais fiévreuse ce soir, j'avais passé mon après-midi allongée sur le sol en marbre de la salle de cours, je n'avais aucune énergie. D'ailleurs, une lassitude s'était installée dans le groupe, on nous poussait beaucoup trop, sans tenir compte de nos fragilités.

Une coloc avait le "mal de famille", déprimée elle faisait acte de présence pendant les cours. Et la deuxième souffrait de son genou qui avait gonflé avec l'entraînement intensif, l'odeur de baume de camphre remplissait la chambre tous les soirs. Exténuées, on ne papotait même plus le soir !

Mon seul réconfort était le succulent Kessari (halva, pâtisserie de semoule) que j'ai savouré avant de m'emmitoufler dans mon lit, sans même avoir écrit mon journal de bord. 

Jour 15

Le compte à rebours a commencé... J -7 avant la fin

Les jardins paysagers étaient agréables pour se promener à la fraîche entourés par les collines, il y avait quelques paons dont un magnifique mâle qui chantait (avec sa voix tonitruante) tous les matins, des Maurice oiseaux à houppette et des fleurs luxuriantes : jasmin, frangipanier, hibiscus, bougainvillée, un étang avec des lotus... un régal pour les yeux et le nez ! J'adorais orner mes cheveux d'un jasmin tous les soirs.

Le soir c'était la cérémonie de purification, mais j'étais loin d'imaginer que ça allait être une séance d'hystérie collective ! La suite dans le prochain épisode... Djodi

cliquez sur les photos pour les agrandir
cliquez sur les photos pour les agrandircliquez sur les photos pour les agrandir
cliquez sur les photos pour les agrandircliquez sur les photos pour les agrandir

cliquez sur les photos pour les agrandir

A votre attention

Je n'écris pas ces articles dans le but de promouvoir ou discréditer Isha yoga. Je relate juste mon vécu pendant mon stage de hatha yoga de mai 2014, car il n'y a pas de feed back à ce sujet sur le net en français. Cela permettrait aux futurs stagiaires francophones de se faire une idée du contenu et de l'environnement, même si les ressentis peuvent être différents d'une personne à l'autre ou d'un stage à l'autre. Tout n'est pas que béatitude comme véhiculée dans leurs vidéos promotionnelles !

Cet été (août 2016), il y a eu beaucoup de controverses sur cette fondation : plaintes pour des motifs accablants, plusieurs perquisitions de la police dans leur enceinte, procès en cours... L'affaire a été relayée par les médias nationaux (vidéos sur youtube), je vous invite à bien vous documenter avant de vous engager et sur place faire appel à votre sens du discernement. Djodi

Les autres épisodes
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/12/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-7
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/11/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-6.html

http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/10/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-5.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/08/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-4.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/07/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-3.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/06/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-2.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/04/stage-isha-yoga-coimbatore-inde-partie-1.html

Une réflexion personnelle sur les religions (le karma) et la culpabilité qu'elles engendrent
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/06/karma-religions-et-culpabilite.html

Je réponds à vos interrogations par la messagerie privée, via le formulaire de contact. Merci de partager aussi votre expérience, vos commentaires ne seront pas publiés, sauf si c'est votre souhait. http://www.saveurindiennemetisse.com/yoga-une-route-vers-soi.html

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Djodi

Native de Pondichéry (Inde), mes préférences culinaires tendent vers les plats de mon enfance métissés avec ceux des pays visités. J'ai créé ce blog pas seulement pour partager sur la cuisine et l'épanouissement de soi mais aussi pour relier les gens entre eux, amener à réfléchir les uns et les autres sur des sujets dont ils ne se seraient jamais intéressés, les ouvrir à de nouveaux horizons, bref si je peux aider les autres à avancer aussi... ! Merci pour vos commentaires. Djodi
Voir le profil de Djodi sur le portail Overblog

Commenter cet article