Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saveur indienne métisse

Cuisine inspirée et nourriture spirituelle : un blog pour partager avec vous mes recettes culinaires inspirées par mes origines indiennes et mes voyages. J'essaie de démystifier les préparations sophistiquées pour les rendre accessible à tous. Merci pour vos suggestions. Djodi "Tout ce qui n'est pas partagé est perdu pour toujours" Rabindranath TAGORE, poète indien

Une bonne épouse indienne

Une bonne épouse indienne
Non non ce n'est pas moi ! C'est un livre que j'ai dévoré en quelques heures, il est prenant !
Ce roman de Anne CHERIAN décrit le poids des traditions, les préjugés culturels, la place de la femme dans la société indienne. Les mariages arrangés et dot sont toujours d'actualité dans ce grand pays démocratique où de plus en plus d'associations militent pour le droit des femmes. Leurs conditions s'améliorent très lentement mais elles sont souvent leur propre ennemie ! Les croyances séculaires limitent leur émancipation et la fatalité leur colle à la peau...
 
Comme dans ce roman, les conditionnements culturel et religieux poursuivent les personnages expatriés aux Etats-Unis. On ne peut pas renier ses racines...
 
Suneel qui se fait appeler Neel s'est américanisé pour s'intégrer dans son pays d'adoption. Anesthésiste de renom, il affiche sa réussite avec un appartement dans un quartier huppé, voiture de sport, pilote un monomoteur le week-end et sort avec une sulfureuse blonde aux yeux bleus.
 
Sa famille lui arrange son mariage à son insu (en faisant du chantage affectif) avec la belle Leila. Une trentenaire cultivée qui enseigne la littérature anglaise à la fac, mais elle n'a pas trouvé un bon parti faute de dot car issue d'une famille modeste. Elle attendait désespérément son prince sauveur...
 
Neel qui rêvait de mariage d'amour avec une Américaine, en veut à cette "intruse" que sa famille lui a imposé et continue à vivre sa vie de célibataire. Leila heureuse d'avoir pu enfin "se caser" avec ce beau médecin déchante car ce dernier la délaisse pour sa maîtresse ! Elle se résigne à son sort, car on l'a formatée pour être une bonne épouse : docile, discrète, soumise et dévouée à celui qui lui a donné ce statut honorable d'épouse, c'est mieux que d'être vieille fille chez les parents !
 
Les rencontres vont aider Leila à s'affirmer et à trouver ses marques dans cette culture plus libérée que son pays d'origine, mais Neel va-t-il l'aimer pour autant et donner une chance à leur mariage ? Je vous laisse découvrir ces personnages attachants qui ne sont ni gentils, ni méchants... mais juste humains !
 
La condition de la femme doit encore progressée, pas seulement en Inde, mais aussi dans les pays occidentaux. Le personnel des foyers pour femmes battues (évoqué dans le livre) sait à quel point c'est difficile de persuader ces femmes de sortir de la maltraitance. Elles trouvent des prétextes (souvent les enfants alors qu'ils en pâtissent sans avoir choisi) pour retourner dans cet enfer familier plutôt que dans l'inconnu. Pourtant ici, elles sont aidées financièrement et soutenues psychologiquement... Mais celles-ci ne sont pas "éduquées" à l'autonomie financière et à l'indépendance affective, elles peinent à s'affirmer et à se faire respecter en tant que personne !
 
Je suis partie de chez moi, car mes parents voulaient arranger mon mariage dès l'âge de 16 ans ! Les bons partis se bousculaient : pas pour moi, mais pour la belle dot que ma famille avait constituée ! Plus tard, en plus d'avoir fait un mariage d'amour, mon couple est mixte !
C'est ainsi que je suis devenue le vilain petit canard de la famille...  
 affraid  
Je me suis affranchie du qu'en dira-t-on, je ne serais jamais une bonne épouse indienne.lol!
 
P.S. Je ne suis pas rémunérée par l'auteur pour promouvoir son livre, j'ai aimé donc je partage ! Djodi
 
 
 
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Djodi

Native de Pondichéry (Inde), mes préférences culinaires tendent vers les plats de mon enfance métissés avec ceux des pays visités. J'ai créé ce blog pas seulement pour partager sur la cuisine et l'épanouissement de soi mais aussi pour relier les gens entre eux, amener à réfléchir les uns et les autres sur des sujets dont ils ne se seraient jamais intéressés, les ouvrir à de nouveaux horizons, bref si je peux aider les autres à avancer aussi... ! Merci pour vos commentaires. Djodi
Voir le profil de Djodi sur le portail Overblog

Commenter cet article