Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saveur indienne métisse

Cuisine inspirée et nourriture spirituelle : un blog pour partager avec vous mes recettes culinaires inspirées par mes origines indiennes et mes voyages. J'essaie de démystifier les préparations sophistiquées pour les rendre accessible à tous. Merci pour vos suggestions. Djodi "Tout ce qui n'est pas partagé est perdu pour toujours" Rabindranath TAGORE, poète indien

Stage chez Isha yoga à Coimbatore Inde 2

Stage chez Isha yoga à Coimbatore Inde 2

Un an plus tôt, j’avais déjà commencé à me préparer physiquement et financièrement pour le stage. J’ai mis de l’argent de côté, me suis documentée sur l’ashram, modifié mon alimentation et surtout fait beaucoup de sport en salle (cardio, stretching, body balance…), car le stage allait être intensif. Quand je suis arrivée en Inde, j’étais en super forme physique et mentale !!

L'épisode précédent 
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/04/stage-isha-yoga-coimbatore-inde-partie-1.html

Jeudi

Après une nuit blanche en transit à l’aéroport de Madras, me voilà enfin à Coimbatore, le taxi m’a déposée au centre isha yoga. L’ashram est niché dans un écrin de verdure, entouré de collines. L’accueil y était sympathique, l’organisation est principalement gérée par des bénévoles. J’ai réglé ma contribution (comptabilisée en tant que dons pour la fondation Isha) pour le stage et l’hébergement. A noter que le coût des formations était bien plus cher pour les étrangers (comme moi) que pour les locaux, je me demande bien pourquoi ?
 


J’avais réservé une chambre individuelle, elle était propre et confortable. L’atterrissage était difficile, après une douche, je suis partie « bruncher », il était 10h30 et le soleil déjà haut, beaucoup de personnes attendaient devant le réfectoire : visiteurs, résidents, stagiaires, profs, yogis...

On était plusieurs centaines assis à même le sol sur des nattes, après une prière de remerciement (pour les donateurs qui nous avaient offert le repas), des bénévoles nous ont servi un succulent repas végétalien : riz, curry, légumes sautés, légumineuses germées, fruits et dessert, c’était consistant et à volonté. J’étais affamée et je me suis régalée ! Tout le repas s’est déroulé dans un silence total, hormis les cliquetis de la vaisselle. Ensuite, on a lavé notre assiette et verre et sommes sortis en silence.

Je suis allée jusqu’au temple Linga Bairavi : la représentation féminine du lingam, Shakti sculptée sur un bloc de roche noire, visage ovale avec seulement des yeux étincelants. L’ambiance y était pieuse, prêtresses, incantations, offrandes, longue file de pèlerins… J’avais l’impression d’être dans un temple hindou ! Un lieu de pèlerinage de plus en Inde…

 

 

 

 

Pour moi, ashram est synonyme de tranquillité propice au recueillement, mais là c’était peuplé, bruyant loin de la quiétude à laquelle je m’attendais !! Mais malgré la foule, c'était propre partout.

Ensuite, j’ai assisté à un cours de méditation pour apprendre à prononcer le son OM. J’ai failli m’endormir sur la natte, tellement j’étais crevée avec le décalage horaire ! Une sieste s’imposait, mais c’était raté car des ouvriers perçaient le mur voisin !

J’ai décidé d’aller me baigner au Theerthakund, le bassin sacré. Après s’être douchée et enfilée une robe safran fournie sur place, j’ai descendu les grandes marches pour rentrer dans le bassin artificiel réservé aux femmes. De l’eau tombait en cascade dans une cuve de granite abritant en son centre un linga, cette eau aurait des propriétés curatives (ayant été en contact avec les métaux enfouis dans les profondeurs, notamment du cuivre) et sensée augmenter sa réceptivité spirituelle. Après y avoir "barboté" (eau peu propre) je suis sortie revigorée, mon jetlag avait "miraculeusement" disparu... avec la fraîcheur de l’eau !



C’était le tea time, il y avait une petite cafétéria dans l'enceinte : j’ai savouré le délicieux thé au lait épicé (comme les indiens savent si bien le préparer) avec une petite pâtisserie, c’était bondé, l’ambiance y était familiale. Du monde dans les boutiques de souvenirs qui jouxtaient le restaurant.

L’attraction principale est le Dyanalinga : un lingam gigantesque trônait sous un dôme, le public venait s’y recueillir pendant le temps imparti (1/4 h par vague). Le lieu était conçu pour capter l’énergie via le lingam : une immense sculpture en roche noire enveloppée par un serpent (la kundalini), les vibrations y étaient intenses !
 

 

A 19h après le repas du soir, j’ai été m’écroulée dans mon lit, j’ai peu dormi car il y a eu un gros orage cette nuit. Et y'en aurait d'autres beaucoup plus violents... 

Vendredi

Journée libre au centre-ville de Coimbatore : je me suis rendue avec l’un des rares bus de ville qui dessert l’ashram, j’ai flâné, fait un peu de shopping, me suis délectée d'un ghee roast (dosai géant au ghee avec du masala de pommes de terre) accompagné de lassi et de la glace à la pistache, un délice sous cette chaleur écrasante de mai !

Samedi

J’ai dormi plus de 8h d’affilée, me suis levée avec la migraine. J'ai bu un café serré fumant, mais à cet instant je ne savais pas que ce serait le dernier, car le café était interdit durant tout le stage, dur dur sans caféine pour une migraineuse ! D'ailleurs, on était interdit de cafétéria tout court…

J’ai déménagé mes affaires dans la nouvelle chambre que j’allais partager avec deux autres personnes. Elle était spartiate mais spacieuse avec 4 lits et une salle d’eau attenante. Il y avait la possibilité de dormir, à même le sol sur des matelas dans la grande salle de yoga, c’était gratuit et c’est ce qu’avait fait la moitié des 400 participants ! Mais je ne me voyais pas dormir au milieu de centaines d’inconnus comme sur le quai d’une gare !! Même si l’hébergement pour 3 semaines m’a coûté deux fois plus cher que le stage de yoga en lui-même.

 

Dimanche

Mes deux colocataires sont arrivées : elles étaient Malaisiennes d’origine indienne, la première la soixantaine (prof) et la seconde la trentaine (mère au foyer), on a vite sympathisé ! C’est elles qui m’ont donné envie de découvrir la Malaisie, un pays où j’ai adoré passer mes vacances plus tard ! Ce midi, on a mangé toutes les trois ensemble dans un restaurant extérieur. On s’était régalé avec un biryani aux légumes !

Le soir, c’était la réunion d’information : après avoir rempli un questionnaire de santé et réglé les formalités d’inscription, on nous a distribué un identifiant ainsi qu’un bracelet plastique (comme à l’hôpital) qu’on devait garder au poignet jusqu’à la fin de la formation (celui-ci permettait aux gardiens de nous différencier du public pour accéder au centre de yoga).

Le dress code était le blanc, on me l'avait spécifié à la réservation qu'il fallait emmener plusieurs changes pour toute la durée de la formation. C’était harmonieux 400 personnes vêtues de blanc.

A suivre  Demain, ce sera la première journée d'enseignement, rassemblement à 5h30 du matin…

 

 

A votre attention

Je n'écris pas ces articles dans le but de promouvoir ou discréditer Isha yoga. Je relate juste mon vécu pendant mon stage de hatha yoga de mai 2014, car il n'y a pas de feed back à ce sujet sur le net en français. Cela permettrait aux futurs stagiaires francophones de se faire une idée du contenu et de l'environnement, même si les ressentis peuvent être différents d'une personne à l'autre ou d'un stage à l'autre. Tout n'est pas que béatitude comme véhiculée dans leurs vidéos promotionnelles !

Cet été (août 2016), il y a eu beaucoup de controverses sur cette fondation : plaintes pour des motifs accablants, plusieurs perquisitions de la police dans leur enceinte, procès en cours... L'affaire a été relayée par les médias nationaux (vidéos sur youtube), je vous invite à bien vous documenter avant de vous engager et sur place faire appel à votre sens du discernement. Djodi

Les autres épisodes
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/12/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-7
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/11/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-6.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/10/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-5.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/08/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-4.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/07/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-3.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/06/stage-chez-isha-yoga-a-coimbatore-inde-2.html
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/04/stage-isha-yoga-coimbatore-inde-partie-1.html

Une réflexion personnelle sur les religions (le karma) et la culpabilité qu'elles engendrent
http://www.saveurindiennemetisse.com/2016/06/karma-religions-et-culpabilite.html

Je réponds à vos interrogations par la messagerie privée, via le formulaire de contact. Merci de partager aussi votre expérience, vos commentaires ne seront pas publiés, sauf si c'est votre souhait. http://www.saveurindiennemetisse.com/yoga-une-route-vers-soi.html

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Djodi

Native de Pondichéry (Inde), mes préférences culinaires tendent vers les plats de mon enfance métissés avec ceux des pays visités. J'ai créé ce blog pas seulement pour partager sur la cuisine et l'épanouissement de soi mais aussi pour relier les gens entre eux, amener à réfléchir les uns et les autres sur des sujets dont ils ne se seraient jamais intéressés, les ouvrir à de nouveaux horizons, bref si je peux aider les autres à avancer aussi... ! Merci pour vos commentaires. Djodi
Voir le profil de Djodi sur le portail Overblog

Commenter cet article