Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saveur indienne métisse

Cuisine inspirée et nourriture spirituelle : un blog pour partager avec vous mes recettes culinaires inspirées par mes origines indiennes et mes voyages. J'essaie de démystifier les préparations sophistiquées pour les rendre accessible à tous. Merci pour vos suggestions. Djodi "Tout ce qui n'est pas partagé est perdu pour toujours" Rabindranath TAGORE, poète indien

Du burn out à l'intelligence intérieure

Du burn out à l'intelligence intérieure

Le monde du travail est impitoyable ! On ne peut pas toujours choisir son entourage professionnel, même si on n'est pas sur la même longueur d'ondes que nos collègues et chefs, on est obligé de composer avec eux, une grande partie de notre journée, d'où les frictions !

Guibert Del Marmol donne quelques clés pour vivre en bonne intelligence dans le monde de l'entreprise. Un leadership inspiré et inspirant : être au service de l'entreprise et non aux commandes, passer de l'art de la compétion à l'art de coopération, valoriser le patrimoine humain, la diversité ethnique pour plus de créativité, interagir avec l'équipe avec empathie... mais est ce compatible avec la maximisation du profit ?

J'avais commencé en intérim dans une agence immobilière : j'étais la seule assistante à l'accueil et j'ai appris sur le tas la gestion locative. A ce moment, je ne savais pas que j'arrivais dans un contexte conflictuel : les patrons (le père et la fille) venaient de licencier 3 secrétaires (qui étaient là depuis plusieurs années) car elles ne s'entendaient pas avec la fille qui venait de prendre les rênes de l'agence ! D'ailleurs y'a eu des procès et versements d'indemnités pour licenciements abusifs. Le premier mois tout s'est bien passé, mais dès que j'ai signé le CDI ça a changé du tout au tout : la fille à papa était caractérielle, j'avais beau arrondir les angles elle ne se remettait pas du tout en question, se sentait toute puissante soutenue par son vieux père ! 

Au bout de quelques mois, j'ai démissionné ! C'était la meilleure décision que j'avais prise : quelques années plus tard quand j'avais rencontré l'ancienne comptable, celle-ci m'a dit que les secrétaires défilaient et qu'elle était partie à son tour !! Plus tard, l'intérim a avoué qu'ils ont eu des difficultés avec cette agence pour le placement, ils m'ont envoyée au charbon en connaissance de cause, en attendant j'ai morflé !!

Par expériences, je peux dire que les femmes au pouvoir ne sont pas meilleures que les hommes (comme le dit GDM dans la vidéo), les énergies ne sont pas toujours féminines. Certaines deviennent aussi impitoyables que les hommes, l'égo n'a pas de sexe !! Jalousie et rivalité entre femmes sont accentuées dans la relation cheffe et subordonnée : la première a "le pouvoir d'écraser" la seconde. Le manque d'humilité, l'incapacité de se remettre en cause, le sentiment de toute puissance sont courants chez certains managers ; l'instinct basique de domination pour affirmer leur supériorité hiérarchique (comme chez les animaux) prend le dessus sur leur caractère humain !!

Le management toxique engendre burn out, dépression, arrêt de travail... C'est tout le "formatage" des encadrants qu'il faut remettre en cause, l'intelligence relationnelle leur fait souvent défaut ! Mais, peu d'employeurs se soucient du bien être de leur personnel, l'optimisation est leur principale préoccupation...

Les entreprises n'ont pas besoin de chefs de guerre mais de chefs d'orchestre Guibert del Marmol

 

LA TÉLÉ DE LILOU ©2014  WebTV http://www.lateledelilou.com 

Ci-dessous, une courte vidéo qui définit le management toxique et les profils de ces managers.

P.S. Je ne suis pas rémunérée par les auteurs pour promouvoir leur enseignement ou leurs vidéos, j'ai aimé donc je partage ! Djodi

Le fléau de notre siècle surtout dans le milieu professionnel !

Faut il savoir ce que c'est pour pouvoir réagir et guérir : stress intense, surcharge de travail, compétition, harcèlement, se maintenir dans une ambiance conflictuelle dans la durée... en sont les causes du burn out.

Quand ça m'était arrivé, je ne savais pas ce que c'était ! Avec le recul, j'ai compris que c'était les 10 années d'intérim continues qui m'ont épuisée : prendre les postes au pied levé, s'adapter en permanence à un nouvel environnement et collègues, rester performante pour les nouvelles tâches confiées, ambiance malsaine, toujours sur le qui vive à cause de la précarité...

Je me remettais beaucoup en question sur mes compétences, ma façon d'être alors que la cause était tout autre. Se déculpabiliser : ne pas se dévaloriser, ne pas se sentir responsable, ne pas s'identifier à son travail, ne pas définir son estime de soi en fonction du travail.  

Je suis réticente à fréquenter les cabinets de psy, donc le travail de reconstruction était d'autant plus long et compliqué toute seule ! J'ai mis plusieurs mois à m'en remettre mais à  partir du moment où j'ai supprimé la cause, les conséquences ont disparu ! Surtout ne pas se remettre dans des situations similaires après la guérison ! Trouver une alternative professionnelle dans la mesure du possible.

Comme dirait Catherine VOS, réagir rapidement pas comme la grenouille dans la marmite d'eau chaude :) 

 Une psy à la maison : Catherine VOS
Chaîne youtube https://www.youtube.com/channel/UCb7wV4tDZ5Krr-eqPV42plg
Chaîne de Vlog : https://www.youtube.com/channel/UCcio...
Facebook : https://www.facebook.com/Unepsychezso... 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Djodi

Native de Pondichéry (Inde), mes préférences culinaires tendent vers les plats de mon enfance métissés avec ceux des pays visités. J'ai créé ce blog pas seulement pour partager sur la cuisine et l'épanouissement de soi mais aussi pour relier les gens entre eux, amener à réfléchir les uns et les autres sur des sujets dont ils ne se seraient jamais intéressés, les ouvrir à de nouveaux horizons, bref si je peux aider les autres à avancer aussi... ! Merci pour vos commentaires. Djodi
Voir le profil de Djodi sur le portail Overblog

Commenter cet article